APEC Wallonie

De plus en plus souvent, sous prétexte de biodiversité, de développement durable, de plantes invasives on nous agresse, nous autres les jardiniers !
Voici deux articles qui montrent la tendance qui se développe petit à petit en réaction à toutes ces théories bien souvent mal étayées et en tout cas défendues par des personnes inexpérimentées. Loin de nous l'idée de rejeter toutes ces théories, mais nous attirons l'attention sur la nécessité d'avoir une vue plus large et plus de recul. n'oublions jamais que ce sont les défenseurs de la lutte intégrée qui nous ont amenés la coccinelle asiatique, simplement par manque d'expérience !

Gestion différenciée - De la Théorie à la pratique

La gestion différenciée est objet de beaucoup de conférences, de sites sur le net, de discussions…, c’est un concept qui s’intègre petit à petit dans nos pensées, tout comme le crowdfunding.
On lui prête souvent le pouvoir d’abolir les mauvaises pratiques et notamment en ce qui concerne l’utilisation des pesticides : on la voudrait juge, on la voudrait qui condamne, mais elle, elle ne prend pas parti, c’est seulement un outil qui permet de définir des objectifs et en particulier des niveaux d’entretien : de la perfection du jardin à la liberté de la nature sauvage ! Elle définit le résultat que l’on peut atteindre, mais le choix de la méthode appropriée n’est pas de son ressort.
Le pôle de gestion différenciée, dont l’APEC est membre, propose aux communes une formation sur la gestion différenciée : chateau-peltzer.be
Mais au-delà de ces démarches, qui restent malgré tout un peu théorique, il nous faut intégrer cette conception dans le travail de notre personnel ouvrier. La gestion différenciée est d’abord une gestion de l’ensemble de nos espaces, gestion dans laquelle nous remplacerons la trame traditionnelle du travail par de nouvelles règles, de nouveaux choix, qui ne seront plus identiques pour tous les espaces. La maitrise correcte de l’application de ces choix est un facteur important de la réussite dig-it.fr.
L’APEC dont l’objectif est d’aider les services communaux des parcs – plantations- ou espaces verts dans ces diverses démarches propose gratuitement* aux communes qui sont membres de son association, un logiciel, qui s’il n’est pas de facture professionnelle permet de commencer à gérer par l’informatique. Vous trouverez sur notre site une présentation des grandes lignes de ce logiciel.